Équipement western du cavalier

Bottes, jeans, éperons, chemises et biensûr le chapeau!

Un style unique et utile!

Le chapeau

L’emblème indissociable du cowboy de tous temps, il peut être confectionné en paille, en feutre de laine ou en feutre de fourrure de castor.

Chaque cowboy personnalise son chapeau à son goût; la teinte, les motifs, la forme et même le “hat band” comprenez “le bandeau”.

Un vrai chapeau est formé, pour sa phase finale, directement sur la tête du porteur chez le commerçant. Cette étape primordiale apportera le confort et le maintient du couvre chef en toutes circonstances.

Un cowboy ne prêtera pas sont chapeau pour éviter qu’il ne se déforme mais également car le couvre chef est considéré comme un vêtement presque “intime”.

Chaque chapeau est unique, les prix varient de 150 à plus de 3000 euros!

 La marque la plus connue est le fameux Stetson avec le modèle “boss of the plains” de 1860.

La chemise

Par tradition, le cowboy moderne porte une chemise à col rabattu et manches longues du même type que nos chemises de villes.

Les matières diffèrent en fonction de la saison. Plus épaisses en hiver et plus légères en été.

En compétition, le col doit être fermé et les manches courtes sont interdits.

Les femme peuvent arborer des chemises plus flashy, souvent ornée de strasse.

En fonction de la marque (les plus connues sont Cinch et Wrangler), les prix peuvent aller de 60€ à plus de 200€.

Dans un premier temps, une chemise de ville que vous pouvez trouver dans votre magasin habituel conviendra.

Le jean

Le port du jeans n’a été adopté par les cowboys qu’au début des années 1900, il s’agissait de pantalon de la marque Levi Strauss premier importateur du tissu de Serge de Nîmes (le DENIM).

Le jean se porte soit très long, il doit alors recouvrir la tige des bottes et faire des plis en forme d’accordéon lorsque vous êtes à cheval soit dans la botte, et dans cas, il est recommandé de porter un type slim.

Pour le confort, il est recommandé de choisir des jeans légèrement stretch.

La mode permet aujourd’hui aux femmes de pouvoir trouver des jeans décorés et féminisés, avec des broderies et/ou des strass.

En fonction de la marque choisit et du type de jean, les prix peuvent varier de 40 à 110€. Bien-sûr, dans vos débuts vous pouvez montez avec votre jean de ville.

 

Les éperons

Le plus souvent en acier et décorés, la longueur de leurs branches dépend de la longueur de vos jambes. Plus vous êtes grand plus vous aurez besoin de longues branches afin de pouvoir atteindre le ventre du cheval.

Les étoiles ou mollettes doivent restées mobiles et non coupantes. Pour la petite histoire, les molettes roulent afin d’éviter qu’elles ne s’accrochent quelque part et ne fassent tomber le cowboy qui marche.

Le but des éperons n ‘est en aucunes façons de blesser le cheval, en compétition, la moindre goutte de sang visible entraîne une élimination direct du cavalier.

Les débutants, ne maîtrisant pas suffisamment leurs jambes, ne portent pas d’éperons. Lorsque le moniteur juge que le cavalier commence à mieux “tenir” ses jambes en places, il permet alors au cowboy en herbe de porter ses premiers éperons à branches courtes et muni de mollettes en forme de trèfles à bout rond.

Les lanières peuvent être très simples ou décorées.

Pour débuter, une belle paire d’éperons et des lanières simples est un investissement suffisant, comptez environ 60€ pour l’ensemble.

 

Les bottes

Les Cowboy Boots modernes (appelées également santiags dans le monde de la mode) descendraient de l’influence esthétique des boots des Vaqueros du début du 16ème siècle améliorées par les Hessian Boots (de Hesse en Allemagne), utilisés par les soldats « Hessian » pendant la révolution américaine du 18éme siècle.

On distingue deux styles originaux :

Les Cowboy Boots en Western Style se distinguent par des talons hauts coupés en biais de plus de 25 mm de haut, des bouts avant ronds, des tiges mi-hautes et fabriqués normalement en cuir de vache. Mais elles peuvent être également conçues dans des cuirs plus exotiques comme : le  crocodile, le serpent, le lézard, le scorpion, l’anguille, le requin, l’autruche, le wapiti, le kangourou, le bison ou le buffle, et même l’éléphant.

A l’origine, les talons en biais avaient été pensés pour permettre aux cowboys de mieux s’encrer dans le sol lorsqu’ils devaient retenir un veau attrapés au lasso.

Ce style a été très utilisé dans les films western et la mode contemporaine.

Les Boots Roper Style ont des talons bas, non coupés, de moins de 25 mm de haut et bouts arrondis, avec une tige plus courte que les Western Style.

Elles  sont utilisées dans les rodéos et en particulier dans le Calf Roping, ou le Cowboy chevauche et court après un veau pour le ficeler. Leurs semelles et talon sont prévus pour absorber les chocs lorsque le cowboy saute à terre.

Historiquement les cavaliers avaient besoin de protection au niveau de leurs bottes. Les tiges des bottes, plus ou moins hautes, protègent les jambes et pieds des rochers, buissons épineux, ronces, fils de fer barbelés, serpents à sonnette et autres dangers, mais elles empêchent aussi l’eau et la boue de rentrer lors de traversées à gué de ruisseaux.

La décoration des bottes est très variée. Les premières bottes étaient faites de morceaux de cuir assemblés par une simple couture, mais les clients notamment les Cowboys  ont vite demandé des coutures décoratives, dans différents cuirs nobles.

A partir des années 1900, les Cowboys ont souhaité des bottes dans les différentes teintes de l’arc en ciel avec des designs personnalisés et dans différents cuirs d’animaux.

Les bottes modernes rassemblent ces différents design et décorations pour le plus grand plaisir de tous !

Les hommes auront tendance à porter leur bottes sous le pantalon alors que les femmes préfèreront montrer la tige décorée de leurs bottes et les porteront donc au dessus du jean.

Au delà de leur estétique, le confort d’un cowboy boots est indégniable! Certains vous parleront même d’un confort identique à celui de vos chausssons!

Comptez un budget de base de 120 euros pour les enfants et jusqu’à plus de 12000 euros pour les bottes les plus travaillées !

Biensûr, pour débuter, une paire de boots dites classiques que vous trouverez dans les grands magasins de sports, sera suffisante.

Les chaps

Les chaps ne sont pas obligatoires mais offrent confort en hiver et protection contre l’usure des jeans et bottes.

L’origine des chaps moderne semble provenir des « armas » (qui se traduit « bouclier ») utilisées par les cavalier espagnoles et méxicains travaillant avec le bétail. Il s’agissait de deux grands morceaux de peau de vache utilisés comme une sorte de tablier protecteur.

Le vaquero texan (Mexicain) portaient des chaps par-dessus leur pantalons pour se protéger de la pluie et/ou du froid.

Le mot « schaps » a été enregistré pour la première fois officiellement en 1884 dans le Wyoming.

Il existe différents modèles de chaps :

Les « chinks », portées par les vaqueros de Californie et du Sud-Ouest, s‘arrêtent juste en dessous du genou avec de longues franges et se fixent aux cuisses grâce à de fine lanières. Elles permettent une plus grande circulation de l’air et sont de ce fait bien adaptées aux climats chauds.

Les cowboys qui participent à des épreuves de rodéo favorisent la flexibilité de la coupe ouverte du « batwing chaps », le rabat est embelli par les maîtres du cuir modernes pour souligner chaque monte de taureau sauvage!

Largement utilisé par les cowboys du Texas à la fin des années 1870, le modèle « Shotgun » est le plus ancien. Ces chaps se caractérisent par une jambe droite et étroite. Chaque jambe est coupée d’une seule pièce de cuir enroulée complètement autour de la jambe. On les ferme grâce à une fermeture éclaire qui coure sur toute la longueur de la jambe. Le bord de chaque jambe est généralement frangé. Elles ont un avantage par temps froid et dans des conditions climatiques venteuses ou neigeuses. Mais peuvent être bien désagréables dans un climat chaud.

Les « Woolies » sont fabriquées en fourrure, souvent en chèvre angora, doublées de toile à l’intérieur. Ce sont les chaps les plus chaudes, associées aux plaines du nord et aux Montagnes Rocheuses.

En fonction du modèle choisi, les prix vont de 50 euro à 1000 euros.

La ceinture et la boucle

La ceinture du cowboy n’était pas utilisée pour tenir les colts à portées de mains comme les films western nous laisse y rêver, les cowboys travaillant le bétail utilisaient bien plus le lasso et le fouet que le pistolet! La ceinture a pour rôle de remplacer les bretelles et de maintenir le jean à la taille du cowboy.

Le plus souvent en cuir plus ou moins travaillé et décoré, elle est ornée d’une boucle en métal personnalisée. Cette boucle a une grande importance car elle définie souvent le personnage qui la porte.

Les boucles sont également utilisées en guise de trophée, ainsi vous pourrez lire sur certaines des inscriptions de type “Champion ….” avec les noms du couple cheval/cavalier ayant gagné le titre indiqué.

Pour les femmes, les ceintures et les boucles se sont féminisées et sont devenues de véritables bijoux.

Comptez entre 30 et 150 euros pour une ceinture et 20 à 100 euros pour une boucle.

Trouvez vos équipements:

Jeans, bottes, éperons …. retrouvez les  des commerçants français

en cliquant sur le lien ci-dessous:

Nos Partenaires: