Le Showmanship

Le showmanship est à la base de l’éductation du jeune cheval western. Notre spécialiste Emmanuel Dodart vous décripte la discipline:

Qu’est-ce que le Showmanship?

 

“Cette discipline vient de la conception de l’éducation sécuritaire du cheval en western, avec un cheval à l’écoute de l’homme. Elle consiste à effectuer un parcours en main avec le cheval et elle permet de travailler sur l’habileté du cavalier à préparer et présenter un cheval en main. La préférence sera donnée au cavalier qui exécute vivement et efficacement le pattern (ou parcours), tout en démontrant calme, précision et promptitude. Cette discipline se pratique avec des cavaliers de tous âges et tous niveaux ainsi qu’avec des chevaux à partir de 1 an.”

“Cette discipline vient de la conception de l’éducation sécuritaire du cheval en western”

Quels sont les équipements nécessaires?

 

“Seuls un licol et une longe d’un diamètre ou largeur de 4mm minimum, sont nécessaires. Ils peuvent être en cuir, nylon ou corde et peuvent porter des décorations. Il est important que le licol soit ajustable précisément à la tête du cheval. La longe peut comporter une chaîne qui sera passée en dessous du licol.”

montées)..”

Quel est l’intérêt du showmanship?
 

“Cette discipline est beaucoup plus technique qu’il n’y paraît. C’est la plus “éthologique” des épreuves d’équitation Western. Le cheval doit répondre à des commandes imperceptibles. Quand le couple cavalier-cheval est bien entraîné, le parcours se déroule avec fluidité, facilité, rapidité et souplesse. Le Showmanship est une discipline très abordable pour qui souhaite débuter en concours Western. Tout cavalier d’extérieur, qui a fait en sorte d’avoir un cheval bien élevé, respectueux de l’homme, peut rapidement après quelques séances d’entraînement, envisager de concourir. Il est possible de concourir avec un poulain (c’est un bon tremplin pour les épreuves montées)..”

“Le Showmanship est une discipline très abordable pour qui souhaite débuter en concours Western.”

Quelles sont les manoeuvres attendu sur un pattern (parcours) de showmanship?

 

“Les manœuvres suivantes sont possibles :

 

– mener le cheval au pas, au petit trot (jog), au trot ou trot allongé ou au reculer en ligne droite ou courbe,

– arrêt,

– pivots autour du postérieur interne vers la droite,

– le parcours doit inclure au moins une manœuvre exigeant que le cheval soit placé au carré.

 

Pour estimer la précision, c’est la position ou la trajectoire du cheval qui compte. Il doit se déplacer vivement et librement à l’allure prescrite. La tête et l’encolure du cheval doivent demeurer droites et alignées avec le reste du corps.

 

Lors des pivots le cheval pivote sur son postérieur interne pendant que son antérieur externe croise devant son antérieur interne.

 

Le cheval doit être placé rapidement avec ses membres bien au carré sous son corps. Le cavalier n’est pas tenu de replacer son cheval si celui-ci s’arrête bien au carré”

“Pour estimer la précision, c’est la position ou la trajectoire du cheval qui compte.”

Le conseil du Pro:

 

“Un certain nombre de règles sont à connaître:

 

– Le cheval doit être absolument aux ordres : il doit partir au pas ou au trot en même temps que le cavalier (on peut utiliser des ordres vocaux discrets pour mettre le cheval au pas, au trot, pour accélérer l’allure, pour l’arrêt).

 

– Le cavalier doit se positionner en permanence à gauche du cheval et épaule au niveau de la joue du cheval pendant toute la durée des phases de déplacement (pour des raisons de sécurité). Le seul moment où le cavalier modifie sa position par rapport au cheval est lors de l’inspection par le juge. A aucun moment le cavalier ne doit “tirer” sur la longe.

 

– Le cavalier est pénalisé s’il touche le cheval.

 

– Au moment de l’inspection du cheval par le juge, le cavalier doit mettre le juge “en sécurité”. Le juge va se déplacer et faire le tour du cheval. Par exemple, quand le juge arrive vers le postérieur droit, le cavalier doit se positionner du côté droit de la tête pour éventuellement tirer vers lui le cheval au cas où celui-ci botterait le juge. L’autre contrainte est que le cavalier ne doit jamais cacher le cheval au juge. En respectant ces deux règles on obtient un effet de déplacement du cavalier au fur et à mesure que le juge inspecte le cheval.

 

– L’attitude du cavalier est importante : il doit être “heureux d’être là” et “fier de son cheval.””

“A aucun moment le cavalier ne doit “tirer” sur la longe.”

Retrouvez Emmanuel et tous nos clubs western: